Nouvelles

Entretien avec Julio Cardenas

Savourant un thé chaï sur une terrasse de la rue Wellington, Julio Cardenas nous explique comment et pourquoi il a décidé d’offrir un peu de son temps auprès d’ASFQ et d’être architecte bénévole sur le projet d’aménagement urbain du Bâtiment 7. Du coup, il nous raconte la naissance de son intérêt pour l’architecture et d’où proviennent ses valeurs de solidarité. 

Son parcours
Après quatorze ans de pratique en architecture bioclimatique dans des environnements très chauds comme le désert et la jungle amazonienne du Pérou, notre collaborateur s’installe à Montréal en 2010. Il s’investit d’abord pendant cinq ans sur de nombreux projets avec la firme Les architectes FABG et devient membre de l’OAQ. En 2017, il démarre son propre cabinet localisé à Verdun.

Une passion qui remonte à loin
Julio Cardenas a grandi au Pérou « Une société millénaire de bâtisseurs de pyramides » comme il aime le rappeler. «Très tôt dans mon enfance j’ai participé à la construction de la maison de mes parents. Ma mère aimait la construction et on passait beaucoup de temps sur le chantier de construction ». Il se souvient qu’il était curieux de découvrir les différentes techniques de construction et qu’il appréciait ces moments d’entraide et de collaboration. «Un peu plus tard mon grand-oncle m’a fait découvrir l’architecture du musée d’archéologie qu’il avait aidé à bâtir, c’était une expérience inoubliable et c’est à cette époque que j’ai commencé à faire des maquettes de bâtiments et de villes avec les différents matériaux que me donnait mon père ». Ainsi Julio a su dès son plus jeune âge qu’il deviendrait architecte.

L’idée de faire du bénévolat
Opérer un cabinet d’architecture est passionnant, mais est aussi très demandant, mentionne Julio. Il faut y mettre un nombre d’heures incalculable et il arrive parfois de se sentir un peu isolé. À travers l’avancement de différents projets, le besoin de s’aérer l’esprit se fait ressentir, l’envie de rencontrer des gens ou simplement de prendre un moment pour faire quelque chose de différent dans sa journée. Entre la rédaction d’un devis et une course à vélo, l’idée et l‘envie lui sont venues de faire du bénévolat. 

Pourquoi choisir ASFQ?
Après quelques recherches infructueuses dans le but de trouver un projet de volontariat qui l’interpelle, il trouve l’opportunité en voyant une publication d’Architecture Sans Frontières sur les médias sociaux. Intéressé par la mission de l’organisme et les différents projets d’architecture sociale, il décide de soumettre son nom pour prendre part à l’équipe de bénévoles. Il apprécie la rapidité avec laquelle il reçoit une invitation pour participer à la réunion de démarrage d’un projet. C’est alors qu’on lui parle du un Bâtiment 7, un premier projet appuyé par le programme de Solidarité Urbaine d’ASFQ. On lui propose le mandat de la conception de l’aménagement extérieur. L’architecte accepte sans hésiter, heureux de prendre part à un projet qui profitera à une communauté locale. 

L’expérience fut une réussite : voir l’article sur l’aménagement extérieur du Bâtiment 7. Julio souligne à quel point il est agréable et gratifiant de partager, avec d’autres personnes pleines d’énergie positive et provenant de différentes sphères de connaissance, l’objectif commun d’améliorer le cadre de vie de communautés, qu’elles soient ici ou ailleurs. « En s’impliquant à l’atteinte d’objectifs qui dépassent nos propres intérêts, on a le sentiment d’apporter un impact positif dans le monde ».

Entretien mené par Stéphanie Roy, collaboratrice à la rédaction.

 

consequat. elit. Donec sit dictum non luctus ut