Description du projet

Conception et construction d’une infrastructure médicale, dans une zone isolée de 10 000 habitants, dans la région des Grands lacs à l’ouest du Rwanda.
Quelque part dans les collines Rwandaises

Au Rwanda, le « pays des mille collines », la communauté rurale de Kunturo est localisée au centre de deux cellules administratives (Rutare et Rwankeke) qui regroupent plus de 10 000 habitants. Or, dans cette zone éloignée, aucune infrastructure de santé n’est disponible. La population locale doit parcourir à pied plus de 5 kilomètres pour parvenir au centre médical le plus proche, un trajet laborieux dû au relief montagneux. Le développement de Kigali, la capitale, fait parfois oublier des zones rurales mal desservies par les services publics. Des infrastructures de base qui préexistaient avant le génocide de 1994 n’ont toujours pas été rénovées.

Un drame du quotidien

En fin 2016, une jeune femme enceinte doit emprunter, comme tant d’autres avant elle, le long chemin traversant les collines jusqu’au au poste de santé le plus proche. Elle et son futur enfant n’y parviendront jamais. Mais cette fois-ci la population ne peut plus supporter le risque encouru par ces mères et leurs enfants. Au Rwanda, la contrainte d’accès à des infrastructures médicales est bien une cause majeure de problèmes tels que la mortalité infantile et maternelle lors d’accouchements difficiles. La communauté, portée par l’émotion de cette mort de trop, cherche alors un moyen de faire ouvrir un poste de santé plus proche.

Une volonté locale

C’est dans ce contexte que les meneurs d’opinions de la communauté s’allient à l’organisme local Integrated Development Actions Rwanda (IDA Rwanda), connu pour le soutien qu’il apporte aux plus démunis de la région depuis des années. IDA Rwanda sollicite l’assistance du PRÉCI (le Programme du regroupement étudiant pour la coopération internationale de l’ÉTS) et d’ASFQ pour la conception et la construction d’un poste de santé à Kunturo en 2018. À ce moment-là un terrain était déjà disponible pour le projet. Toute la communauté locale s’était unie dans le même désir de voir sa réalisation.

Un projet sous le signe de la collaboration

Dès février 2018, ASFQ  constitue un comité de jeunes professionnels en architecture pour étudier le contexte et des exemples de centres médicaux comparables. Des propositions et des hypothèses ont été identifiées lors d’une charrette de design, puis une mission sur place a été réalisée pour consulter les intervenants et la population, afin d’adapter le bâtiment aux demandes de la communauté.

Cette visite a été facilitée localement par l’École d’architecture de l’Université du Rwanda, MASS Design et Active Social Architecture. Cette dernière a fourni son expertise bénévolement et mis à disposition des architectes pour agir comme interprètes et conseillers. La conception du centre a été complétée durant l’été 2018 sous le signe de la coopération professionnelle et inter-culturelle. Le bâtiment a ensuite été construit par le PRECI de septembre à décembre.

L’architecture au service du droit à la santé

Inauguré lors d’une fête traditionnelle mémorable réunissant la population et la cohorte 2018 du PRÉCI, qui a appuyé la construction durant 4 mois. Cette réalisation a eu plusieurs impacts concrets. L’économie locale a été stimulée par l’embauche d’ouvriers et l’achat de matériaux. Un transfert mutuel de connaissances a été possible sur les techniques, les matériaux et les approches culturelles. Aujourd’hui, Kunturo dispose d’un centre de santé opérationnel, adapté aux futures mères et orné de motifs traditionnels imigongo. Réalisé avec l’effort des habitants locaux lors de journées communautaires appelées umuganda, le centre jouit d’un fort sentiment d’appartenance de la part de la population, qui augure de sa pérennité.

Avancement du projet

Complété à 100%

Inauguré en janvier 2019 lors d’une fête traditionnelle mémorable réunissant la population et la cohorte 2018 du PRÉCI, le centre de santé de Kunturo est aujourd’hui opérationnel.

Chargée de projet

Diane Thode

architecte

   

Témoignages

«Grâce à la participation de la communauté de Kunturo, être impliquée dans la conception du Post de Santé au Rwanda a été une réelle expérience de collaboration interculturelle!»

Assia Ghani, étudiante en architecture, stagiaire ASFQ

10 000

villageois
disposant d’un premier
centre médical

1 500

heures de travail
pour 1 architecte,
1 stagiaire, 1 bénévole

7 000

$ de valeur offerte
par ASFQ

400

m2
de surface
intérieure

Partenaires du projet

Voyez tous les projets