Nouvelles

Équipe du projet Faro Verde

Bientôt une tour en bambou de 6 étages en Équateur

Guayaquil en Équateur, verra éclore un projet architectural exceptionnel alliant construction en bambou et agriculture urbaine sur une tour de 6 étages. Le projet Faro Verde, porté par la Fondation pour les Enfants de l’Équateur et conçu par ACDF Architecture, sera un bâtiment communautaire, inspirant et exemplaire. ASFQ, partenaire du projet, a apporté son expertise en coopération internationale pour mener à bien l’étude de faisabilité. À cet effet, Diane Thode, notre architecte et directrice de projets, a participé à la mission sur place, en décembre dernier.

Une visite fructueuse
Diane était accompagnée de Yves Poiré et André Michelet-Figueroa, respectivement président du conseil d’administration et directeur général de la FEÉ, ainsi que de Luis Arias, architecte représentant d’ACDF architecture, la firme chargée de la conception. Cette semaine fut fructueuse au regard de l’enthousiasme suscité chez les nombreuses parties prenantes rencontrées. Le projet a notamment été présenté à la communauté, afin de recueillir le sentiment des habitants du quartier et de mieux comprendre les besoins des mères monoparentales quant aux activités proposées.

Créer un cercle vertueux
Le Faro Verde a pour objectif de développer les capacités et l’autonomie financière de la Fondation Rosalia Cadron, dont la mission est le soutien des mères monoparentales du quartier. Ce bâtiment abritera entre autres, une friperie inspirée du modèle du Chaînon à Montréal, une agora accueillant des activités communautaires et un espace vert accessible et sécurisé, dédié à l’agriculture urbaine. Cet îlot de fraîcheur au cœur du quartier est une opportunité unique de créer un cercle vertueux  menant à l’amélioration du cadre de vie de toute une communauté. Il permettra par exemple de renforcer la sécurité du quartier en l’intégrant à la zone d’attractivité touristique.

Le potentiel du bambou
Cette visite a aussi permis de colliger les informations techniques sur l’industrie locale du bambou. Ce matériau qui a l’avantage d’être renouvelable et antisismique souffre d’une image locale associée aux maisons pauvres de campagne. Le but est donc de lui rendre ses lettres de noblesse en renforçant les capacités locales autour de son utilisation et en le positionnant comme une solution plus respectueuse de la nature et de la santé. Ce projet bénéficiera au milieu de la construction locale ainsi qu’aux universités en ouvrant aux étudiants des stages sur un chantier innovant.

Rendez-vous en 2020
Les travaux de préparation du terrain sont d’ores et déjà lancés. La prochaine étape est de trouver l’architecte local qui sera responsable du projet. L’achèvement est prévu vers le début de l’année 2020.
L’intention à plus long terme est de constituer un réseau de Faro Verde lié par des promenades vertes s’étendant à toute la ville.

Répondre